Qui sont les guides spirituels du Mont-Saint-Michel ?
Qui sont les guides spirituels du Mont-Saint-Michel ?

Qui sont les guides spirituels du Mont-Saint-Michel ?

Les guides spirituels du Mont-Saint-Michel

Les prouesses architecturales du Mont-Saint-Michel attirent de nombreux touristes, mais le Mont-Saint-Michel est avant tout un haut lieu de pèlerinages, et ce, depuis l’Antiquité. Lieu empreint de spiritualité, le Mont-Saint-Michel est aussi entouré de plusieurs légendes historiques.

L’histoire du Mont-Saint-Michel commence au début du VIIIe siècle, lorsque, Aubert, évêque d’Avranches, voit apparaître à plusieurs reprises Saint-Michel. À la suite de ces apparitions, il fait bâtir sur le Mont un premier sanctuaire en l’honneur de l’Archange. Des textes historiques relatent que le Mont-Saint-Michel, alors appelé le Mont Tombe, était probablement déjà un lieu de culte avant l’ère chrétienne. Des guides spirituels proposent aujourd’hui des traversées afin de guider les pèlerins sur les chemins de la baie du Mont-Saint-Michel.

Les traversées spirituelles

La rencontre d’une sœur des Fraternités Monastiques de Jérusalem au Mont-Saint-Michel et de Christophe Pailley, guide de la baie du Mont-Saint-Michel et membre de la Fraternité Laïque Saint-Michel, ont fait naître les traversées spirituelles en 2006. Nicole et Christophe Pailley sont des guides indépendants, ils proposent des traversées spirituelles dans la baie du Mont-Saint-Michel. Conformément aux règles de sécurité, et en fonction du rythme des marées, d’une météo pas toujours clémente et d’hivers marqués par la présence de sables mouvants. Nicole et Christophe Pailley entraînent les marcheurs en quête d’une authentique expérience spirituelle. Pour des marches conviviales de 7 km à 14 km en fonction du lieu de départ.

Ils proposent une traversée à l’image d’un pèlerinage avec ses bonheurs et ses difficultés. Les traversées comprennent sept pauses avec chaque fois une introduction, une lecture, une prière et un chant à la manière d’un chemin de croix si le groupe le désire un chapelet peut être dit. Rien n’est imposé, parfois, ce sont les groupes qui créent leur animation.

Nicole et Christophe narrent souvent l’histoire du miracle de Péril. Une légende du 11ᵉ siècle, selon lequel un groupe de pèlerins se rendant au Mont-Saint-Michel fut surpris par la montée des eaux, une femme enceinte supplia son mari de l’abandonner. À marée descendante, son mari partit à la recherche sa femme qu’il retrouva saine et sauve avec son fils. Elle raconta que ce sont ses prières pour Saint Michel qui les avaient sauvés.

François Lamotte d’Argy, un autre guide indépendant propose des traversées commentées aussi bien centrées sur la nature que sur la spiritualité, en effet, il ne dissocie pas le Mont-Saint-Michel de Dieu. Ce guide emmène les marcheurs à la découverte de la faune de la baie du Mont-Saint-Michel et notamment les oiseaux migrateurs. Aussi, pour les marcheurs qui viennent en pèlerinage, il propose un commentaire adapté au groupe de randonneurs avec une animation adaptée. Pour ce guide multilingue, c’est aussi suivre les pas de ces pèlerins qui, depuis 13 siècles, partent pour cette aventure entre spiritualité et beauté. François Lamotte d’Argy propose les sorties dans plusieurs langues : français, anglais, allemand, espagnol.

Au-delà du pèlerinage

Les traversées de la baie du Mont-Saint-Michel peuvent se poursuivre vers les hauts lieux de visites du Mont-Saint-Michel. Par ailleurs, les Fraternités Monastiques de Jérusalem qui vivent à l’Abbaye proposent un accueil pour les jeunes pour une halte spirituelle, une retraite, un pèlerinage. Le jour de la Toussaint en 1975, les Fraternités Monastiques de Jérusalem sont nés. Ces Fraternités ont une vocation essentiellement contemplative. Présentes au cœur des villes elles sont aussi représentées dans des hauts lieux de pèlerinages comme le Mont-Saint-Michel.